Hôpital de Banon…suite

Suite à la réunion publique organisée à Saumane, jeudi dernier, il a été décidé de créer un collectif citoyen de défense de l’hôpital de Banon, de rédiger une pétition en lien avec celle de la CGT et de la faire signer par le plus grand nombre avant le 20 mars. C’est ce jour là, à 10h, que se réunira le Conseil de surveillance pour valider la fusion et le transfert des 20 lits SSR (Soins de Suites et de Réadaptation) de Banon à Forcalquier et de 13 lits d’EHPAD (Etablissement Hospitalier pour les Personnes Agées Dépendantes) de Forcalquier à Banon .

Il est crucial de maintenir ces lits SSR à Banon, service nécessaire en milieu très rural. Il permet aux patients ne présentant pas une pathologie lourde et complexe d’être hospitalisés proches de leurs familles qui, grâce à cela, n’ont pas des déplacements importants et souvent impossibles à faire. On sait combien l’entourage est primordial pour le moral et une guérison plus rapide !

De même il est crucial et essentiel de rapidement réhabiliter le service d’EHPAD afin que nos anciens puissent être pris en charge avec tout le respect et la dignité que nous leur devons. Aujourd’hui il est difficile de leur donner le temps qu’il serait nécessaire pour bien s’en occuper par manque de personnels.

Une lettre, listant toutes les revendications mais aussi des propositions, a été envoyée par le collectif au maire de Banon pour demander un report de la décision mais aussi la tenue de réunions publiques avec tous les citoyens habitant les anciens cantons de Banon, Saint-Etienne les Orgues et Forcalquier. Pas seulement, comme il l’a fait, une réunion en catimini, avec le Directeur, quelques citoyens, membres du personnel et élus (tous triés sur le volet) juste avant un conseil municipal. Cette décision doit être prise avec la population car elle concerne toute la population.

En parallèle un appel est fait à tous les citoyens pour un rassemblement devant l’hôpital de Banon :

mercredi 20 mars à 10h.

Ne nous laissons pas manipuler par la circulation d’informations alarmistes et par un chantage minable : Fusion ou pas de travaux.

Ne tolérons pas que nos anciens et nos malades soient pris en otages.

On ne doit plus laisser l’intérêt financier gérer les détresses humaines.

Service public et rentabilité ne sont pas compatibles.

Pour nous faire entendre nous devons être nombreux.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s