Eolien

L’association Amilure04 alerte et mobilise les habitants du territoire sur un projet de construction de 2 parcs éoliens aux deux extrémités de la montagne de Lure. Un à Redortiers (8 éoliennes) et un autre à Peipin (5 éoliennes). Ce sont donc au moins 13 éoliennes de 150 m de haut qui devraient être érigées si l’autorisation était donnée par les communes concernées et par l’Etat. En effet, dans cette hypothèse, plus rien n’empêcherait la construction de nouvelles éoliennes entre Redortiers et Peipin. Les développeurs de tels engins, avec le soutien des communes et des propriétaires plus intéressés par l’aspect financier de l’histoire que par l’impact environnemental et écologique, ne s’arrêteront pas en si bon chemin ! Nous verrons donc, en peu de temps, fleurir ces monstres élancés sur les flancs de Lure, montagne qui, pourtant, est dans la réserve de biosphère, dans Natura 2000 et nous offre chaque jour un panorama exceptionnel, authentique, magnifique.

En plus de toutes les raisons dévastatrices environnementales, touristiques, économiques, mises en avant pour lutter contre cette invasion de super moulins à vent modernes, il y en a une d’importance scientifique, qui doit également être portée : la protection du laboratoire souterrain à Bas Bruit de Rustrel (LSBB). Ce site est mondialement reconnu pour ses qualités environnementales et ses programmes de recherches très pointus. L’implantation de ces 8 éoliennes sur la commune de Redortiers représenterait des nuisances importantes pour cette activité.

Je rappelle que le LSBB avait été la principale raison de refus du projet de parc éolien porté en 2014 par la communauté de communes du pays de Banon (CCPB) sur, déjà Redortiers, Montsalier et La Rochegiron.

Je m’étonne d’ailleurs fortement, aujourd’hui, de voir réapparaître ce projet malgré le résultat défavorable de l’étude faite par la CCPB , remarquablement menée et saluée par tous les partenaires (Etat, Région, Département, Parc du Luberon…).

L’intérêt financier ferait-il tourner la tête des élus et des propriétaires à une vitesse telle qu’ils ne seraient plus capables de raisonner ?

Pour ma part je suis contre ces parcs éoliennes et photovoltaïques que l’on appelle aussi fermes ; peut-être pour en minimiser leur impact ?

Je pense qu’avant de détruire un peu plus nos paysages, nos terres agricoles, nos forêts, notre environnement…notre vie, nous devrions optimiser, avec du solaire, par exemple, les lieux déjà dévastés par la construction de bâtiments commerciaux énormes, d’entreprises…ou construire des ombrières sur les parking de ces mêmes lieux ou favoriser la pose de panneaux solaires sur les bâtiments publics (collèges, écoles, mairies, casernes de pompiers…) ou encore sur des toitures individuelles.

On réfléchit toujours sur du court terme, jamais ou rarement sur du long terme et les conséquences en sont souvent irréversibles.

Les idées, l’envie de faire mieux, la technologie, sont là. Soyons des citoyens responsables en ayant une gestion intelligente, une consommation raisonnée de nos énergies, de nos ressources.

Ayons le courage de lutter ensemble et de dire NON à ceux qui mettent en avant l’intérêt personnel, la finance et laissent loin derrière la raison, l’impact environnemental.

Soyons constructifs, acteurs de notre vie et porteurs du bon sens.

Vous pouvez suivre les actions de l’association sur Facebook  et si vous voulez la rejoindre, porter avec eux votre désaccord, vos idées… une seule adresse : amilure04@gmail.com

 

Pour information : Les communes de Saumane, Revest des Brousses et Montsalier ont voté une motion contre l’implantation de ces éoliennes, tout comme la communauté de communes du pays d’Apt.